Messages récents

logo

Apprendre à un chiot à Rester Seul 

 

Les beaux jours arrivent, vous avez peut-être sauté le pas et craqué pour un nouveau petit pensionnaire à la maison, qu’il soit issu  d’un refuge ou d’un élevage (quelques loulous à l’adoption en ce moment https://www.associationstephanelamart.com/adoptions.html) , votre chiot n’aimera probablement pas rester seul et préférera vous coller aux baskets car vous êtes désormais son être de référence ! 

Il est difficile de résister et de ne pas l’emmener partout mais parfois, il vous est impossible d’emmener votre nouveau loulou partout ou vous allez, que ce soit au travail, chez le médecin ou ailleurs, vous allez devoir lui apprendre à rester seul à la maison et à patiemment attendre votre retour.

 

Bien souvent, les nouveaux propriétaires de chiens se heurtent à un problème récurrent et qui peut parfois prendre des proportions assez importantes : L’appréhension du chiot/chien à rester seul à la maison ! 

Cette appréhension peut se présenter sous différentes formes et vous mettre face à différents comportements typiques qui nuisent au bien-être psychologique de votre chien mais qui peuvent aussi poser des problèmes de voisinage ou matériels : Destruction, aboiements, léchouilles compulsives … 

 

Cet article va avoir pour but de vous donner quelques pistes afin de vous aider à aborder ou à anticiper cette problématique courante et qui n’est pas une fatalité ! 

Armez vous de vos meilleuresfriandiseset de vos doudous les plus moelleux, c’est parti !

Pour les questions du chiot en laisse

Pour les chiots qui mordillent

 

Tout d’abord, pourquoi mon chiot pleure- t-il lorsque je m’en vais ?  

 

Comme vous aurez pu le constater jusqu’ici, le chien est un animal très sociable qui a besoin d’entretenir des interactions stimulantes avec son environnement et avec sa famille, la solitude n’est pas dans ses habitudes et encore moins lorsque vous venez d’adopter un loulou qui a eu l'habitude d’être constamment avec sa fratrie.

Jusque la, rien d’anormal, votre chien exprime donc juste un mécontentement face à une situation inconnue et inhabituelle pour lui.  

 

  1. Apprenez à votre chiot à s’occuper seul 

 

L'apprentissage de la solitude commence par des petits gestes qui vont permettre à votre loulou de “s’auto suffire” sur une période relativement courte, offrez lui un espace dédié où il aura ses petites habitudes, ses jouets, ses gamelles.

Offrez lui des activités riches et incitez le à s’occuper de manière ludique pour qu’il ne dépende pas uniquement de vous pour décharger ses surplus d’énergie et ses envies d’explorations. 

 

  1. Offrez à votre chiot des activités variées 

 

L'apprentissage de la solitude passe aussi par votre capacité à offrir à votre chien des activités riches et variées.

La mastication est un bon exemple, elle va permettre à votre chiot de se dépenser mentalement et psychologiquement lorsque vous serez absents, pensez bien évidemment à ne lui disposer que des éléments sans risque et faites vos premiers pas de mastication en gardant un œil sur lui.

Les jeux de réflexion type tapis de fouille, puzzles, casse-têtes sont aussi de très bon alliés pour aider votre chien à associer la solitude à autre chose qu’à un moment de détresse désagréable. Armez vous de friandises de travail et dissimulez-les dans vos armes de réflexion massives pour motiver votre loulou et pour le fatiguer lors de la recherche !

 

  1. Offrez à votre chiot des moments de dépense lorsque vous êtes là 

 

Votre chiot a besoin de décharger, de dépenser son énergie et de découvrir le monde malgré tout, une absence saine passe aussi par une présence complète et riche en partage et en découvertes.

Offrez à votre chiot de belles balades, des moments de jeux  et des séances de câlins afin de lui permettre de  passer des moments complets et épuisants à vos côtés ! 

Dites-vous qu’une absence de 5H sera toujours plus facilement assimilée si vous avez permis à votre loulou de se dépenser plus tôt dans la journée, il en va aussi de son bien-être et de sa bonne construction vers un chien adulte bien dans ses papattes. 

 

  1. Commencez par de courtes absences 

 

N’en demandez pas trop à votre chiot, le plus confortable pour vous et pour lui sera de proposer de courtes absences, le plus simple est de procéder sous forme de petits exercices fractionnés en plusieurs courts laps de temps !

Sortez de la pièce en laissant votre chien seul, revenez une dizaine de minute plus tard et récompensez votre loulou une fois l’excitation redescendue, répétez cet exercice autant de fois que nécessaire en allongeant même les durées de vos absences afin de permettre à votre chien d’assimiler la solitude de manière plus douce !

 

  1. Prévenez vos proches 

 

Alors oui, on ne va pas vous mentir mais malgré les exercices, la mastication, les jeux d’intelligence, les balades en laisse et en libre : Il est très possible que votre chiot aboie un petit peu  en votre absence et c’est tout à fait normal ! 

Prenez le temps de prévenir vos proches et vos voisins de l’arrivée de votre nouveau bambin et expliquez leur la situation, ils n’en seront que plus compréhensifs et de toute façon personne ne peut résister à la bouille d’un chiot ! 



Ainsi s’achève notre petit guide de l’apprentissage de la solitude chez le chiot, comme vous l’aurez compris, les maîtres mots de cet article sont patience et occupation ! 

Si vous offrez à votre chien assez d’attention et des activités suffisamment stimulantes, il n'y a pas de raison pour que votre loulou apprenne aussi vite que l’éclair à profiter de la maison sans vous ! 

Si les problèmes persistent et que vous ne vous en sortez plus, ne baissez pas les bras et faites appel à un comportementaliste agréé afin de situer de manière plus précise le malaise de votre chien et l’aider à sortir de cette situation inconfortable. 

Partagez ceci